2013


Spectacle de l'hopital Bretonneau

 

Sirius Productions présentait le film retraçant les rencontres intergénérationnelles ayant eu lieu au printemps 2013 entre les élèves du BTS médico-social du Lycée François Rabelais et les résidents du service de gériatrie de l’Hôpital Bretonneau, à Paris 18e.

C'était l’occasion de découvrir l’installation plastique présentant les affiches réalisées par les élèves sur les quatre thèmes abordés lors de ces rencontres : 

l’amour, le loisir, l’école et la jeunesse.

 

 


Princesse "la douce"

Princesse La Douce est une griotte moderne : elle s'exprime au travers de créations personnelles et de clips modernes africains souvent inspirés des chants traditionnels.

Au  travers d'un petit extrait de  son répertoire, la chanteuse et conteuse Princesse se sert de sa voix pour interagir avec les vidéo dans un jeu de questions/réponses avec les clips de ses chanson et les vidéo d'autres chanteurs sous forme de karaoké et invite ainsi le public à participer.

Les images projetées sont pilotées par le niveau sonore et les fréquences vocales suivant un code préétabli. En suivant les variations de puissances vocales et de tessiture, la voix interagit  avec la vidéo.

Princesse est une exilée de culture bamoun qui nous communique toute son énergie et sa philosophie de la vie au travers  de ses contes et de  ses chants.

 

Remerciements au Foyer Pauline Rolland pour leur accueil et à la Mairie du 19e arrondissement, en particulier Julie Navarro (ChinAfrique)


"Passe-frontière"

Passe-Frontières emprunte les voies des mythes et légendes à travers la question du déplacement, créer un espace commun où l’autre, l’ailleurs et la différence se croisent et se rencontrent.

Son récit puise sa source dans les légendes, contes et témoignages, venus d’ailleurs, et que des habitants du quartier Porte Montmartre / Porte de Clignancourt ont confiés à la Compagnie Résonances.

Sa matière textuelle a pris forme aux travers d’ateliers d’écriture où ont collaboré de nombreux habitants. Seyhmus Dagtekin – poète et romancier – lui a donné sa forme finale.

C’est à l’image de cette collaboration multi facettes que les costumes et éléments de la scénographie ont, également, été conçus sous la direction de Naïma Taleb.

Pour donner une autre dimension à l’interactivité du spectacle, un dispositif et des capteurs ont été mis en place par Sirius Productions sur les costumes, les rendant ainsi interactifs : les acteurs déclenchent la projection des images sur écran et sur tissus par le touché.

L’espace scénique du spectacle est déterminé par une grande matrice de tissus, dans laquelle l'air s'engouffre et porte les images. La vidéo raconte le désert, les courses, l'eau…

Les personnages se heurtent à des frontières réelles ou imaginaires et créent un ensemble intemporel et universel.


Toutes ces gouttes, un océan

Un projet de Mutsumi Noda, artiste d’origine japonaise, mêlant installation interactive et artisanat au travers  la création d’une tapisserie de Gobelins.

Le déclenchement de la projection d’images de l’eau qui coule et de calligraphie se fait par les sons émis par le battement de la broche  (petit morceau de bois qui sert à tasser les fils de trame).

La vidéo exprime un souvenir nostalgique  de l’artiste japonaise en voyant la Seine  et évoque la pollution et le gaspillage d’eau de la rivière de Kyoto.


Rencontre d'hier et d'aujourd'hui

4 petites installations interactives mettant en scène les affiches et les projections vidéo sur divers supports.

Les élèves de 1ère année du BTS médico-social du lycée François Rabelais (Paris) et les résidents de l’hôpital gériatrique Bretonneau, se sont rencontrées autour de 4 thèmes :

la Jeunesse, l'Ecole, les Loisirs, l'Amour

Les jeunes ont créé des affiches pour annoncer leur venue à l'Hôpital  et proposer ces rencontres aux résidents du service gériatrique : ce sont ces affiches qui sont retravaillées avec de l'encre conductrice pour inciter le public à les toucher afin de déclencher la lecture  des vidéos de ces rencontres filmées pour découvrir les différences vécues par les jeunes et les personnes âgées dans la société d'hier et d'aujourd'hui.


Paris 1920

Spectacle interactif et vocal par la Compagnie «  Scène des Muses »

Il s’agit d’un chant lyrique transformiste.  Autour du drame surréaliste de Guillaume Apollinaire «  Mamelles de Tirésias » et d’un tango, la chanteuse et son double interagissent,  grâce à la musique,  avec des images de manège des chevaux de bois, élément de costumes et les personnages que les deux performeuses font naître.

Grâce à la variation de puissances vocales et de tessiture, la voix interagit avec la vidéo et projette des images qui sont ensuite pilotées par le niveau sonore et les fréquences vocales dans une conduite qui suit la partition.

La vidéo évoque la libération de la femme et l'affirmation de son désir.


Le passeur de rêves

Dans les quartiers en pleine mutation des Epinettes et Batignolles, suivez le Passeur de rêves dans une exploration poétique et urbaine. Évoquant à la fois le passé et l’avenir de ces quartiers, des professionnels du paysage urbain témoignent de leurs visions et de leurs actions pour un futur éco-quartier, et également d’actions associatives solidaires et respectueuses de la nature. Le Passeur de rêves est précédé par un groupe d'enfants qui mènent l'enquête.


La cité blanche

Pierre Rabjeau est un militant associatif de très longue date. Il est venu à Sirius Productions avec un vieux film qui retrace la vie de la «  Cité blanche » où il habite depuis 50 ans.

Cette volonté de faire vivre un témoignage ancien a été le déclencheur d’une véritable dynamique créatrice : pendant deux ans, l’atelier vidéo de Sirius Productions a développé une écriture plastique et fictionnelle autour de cette proposition de départ.

Un trio intergénérationnel est né avec Bogosse, un jeune du quartier, Alain Rouvrais et Pierre Rabjeau.

L’auteur du film témoigne de son expérience, mais les deux autres protagonistes viennent perturber le scénario de départ.

Le film est un voyage surprenant au travers de la cité et du temps.


Chinafrique

Sirius Productions a participé au parcours d'art CHINAFRIQUE, les 19 et 20 janvier 2013 à Belleville. 

L'association Sirius Productions a proposé un dispositif vidéo pour enregistrer les souvenirs d’enfances et d’enfants auprès des habitants du quartier de Belleville d'origine asiatique et africaine. «  Viens me dire un souvenir » vous fera écouter tout au long du parcours les mots et les témoignages dans la langue d’origine et en français, reconstruisant ainsi une mémoire pour un voyage imaginaire en Afrique et en Asie entre fiction et réalité. 


AGREMENTS et LABELS